Archive for the Football Category

…les coups interdits et autorisés au Baby Foot.

Posted in Football on 28 décembre, 2008 by morteau

Il existe de très nombreuses règles pour le baby foot, avec des nuances qui créent souvent le « débat ». C’est une partie du charme.
Les points de règlement suivants  sont  les principales pommes de discorde.
Voici la version officielle de la FFFT (fédération française de football de table) avec quelques usages traditionnels.

Une manche  officielle se joue en 7 buts.

Interdit

Marquer avec les demis balle bloquée. La FFTT autorise les buts en mouvement. L’usage des bistrots non sauf contre son camp ou si la balle est touchée par un joueur adverse. . Contrairement à l’usage, le but suivant ne compte pas double.

Le rateau : déviation volontaire de  la balle avec ses demis sur une attaque adverse.

Le lob : interdit par la FFFT. + 3 points dans les bistrots.

Autorisé

La reprise ( but marqué sans contrôle après une passe de l’arrière). Le coup est autorisé en solo et en équipe par la FFFT. Elle est traditionnellement interdite en solo dans les bistrots.

La pissette (but marqué avec le joueur avant  le plus près de la poignée) est autorisée par le règlement international, malgré l’angle mort.

La roulette :  Pas plus d’un tour et demi et avec une balle bloquée au départ.

Les Bonus

La gamelle ne rapporte officiellement rien même si l’usage permet de retirer un point au défenseur.

http://membres.lycos.fr/jpontonnier/reglement.htm

http://www.foozball.org/regles-officielles-baby-foot-competition.php

…la catastrophe du 20 octobre 1982 au stade Lénine de Moscou

Posted in Football, Histoire, Russie, Sport, Tragédies on 5 octobre, 2008 by morteau

Lors de ce match de coupe d’Europe opposant le Spartak de Moscou à l’équipe hollandaise de Harleem, 66 spectateurs (340 officieusement) trouvèrent la mort lors d’une bousculade. A l’emplacement de l’unique sortie, les spectateurs qui quittaient le stade écrasèrent ceux qui, partis avant la fin du match, avaient changés d’avis en entendant le Spartak inscrire un deuxième but.

Passée sous silence, cette catastrophe ne fut connue à l’étranger qu’en 1989 (Après le Heysel).