Archive for the Religion Category

la signification des noms juifs célèbres.

Posted in Israel, Religion on 12 avril, 2009 by morteau

Si tout le monde sait que Ben signifie fils de, voici quelques explications moins connues.

Abitbol : tambour, en arabe
Amar : fermier, en arabe
Assouline : fils du rocher, en berbère
Attali : portefaix, porteur de colis, en arabe
Benguigui : de Guig, dans la tribu des Ghighia, Oued Tensift, Maroc
Bensoussan : fils de fleur de lys, ou de la ville de Chouchane
Bloch : étranger, en allemand
Chouqroune : roux, en arabe
Chouraqui : oriental, en arabe
Darmon : partie de la tribu des Haouara, Maroc
Einstein : enclos de pierres, maçon, en allemand
Garfunkel : diamant, en allemand
Habib : chéri, en hébreu
Kahn : bateau, en allemand
Loeb : lion (souvent lévi), en allemand
Lumbroso : lumineux, en espagnol
Nahmias : Il consolera, en hébreu
Sabbag : teinturier, en arabe
Sarfatti  : français
Wizman : lion, en berbère

A noter aussi qu’en Hébreu, Séférade veut dire Espagne.

l’origine de l’expression « nom d’un petit bonhomme ».

Posted in Argot et jargon, Littérature, Religion, Vocabulaire on 14 mars, 2009 by morteau

Comme beaucoup de jurons, il s’agit d’une allusion détournée à la religion, permettant d’éviter le blasphème.

Nom d’un petit bonhomme c’est « nom de Dieu » qui fait référence aux petites statuettes du Christ.
« Sacre bleu »  (Sacré Dieu) Sapristi (Sacristie) ou Nom d’une pipe sont de la même veine.

que le porc ne peut pas regarder le ciel.

Posted in Animaux, Religion on 7 mars, 2009 by morteau

C’est juste un problème de cou. Il ne peut pas lever la tête.
Certains pensent que c’est l’une des raisons pour laquelle les musulmans et les juifs ne mangent pas de porc.

En fait cet interdit alimentaire était d’abord sanitaire. Le porc est en effet porteur de parasites qui se développent facilement dans les pays chauds.

…les anagrammes de Blaise Pascal

Posted in Philosophie, Religion, Sciences on 18 février, 2009 by morteau

En 1658, Louis de Montalte publie les Provinciales, pamphlet contre les jésuites et plus grand succès littéraire du siècle. La même année Amos Dettonville invente le Calcul Intégral et le philosophe Salomon de Tultie peaufine ses pensée.

Il s’agit en fait du même homme, Blaise Pascal et de 3 anagrammes de LOM TON DIEU EST LA.

ce qu’est « le pari de Pascal ».

Posted in Mathématiques, Philosophie, Religion on 29 janvier, 2009 by morteau

Ce raisonnement du mathématicien et philosophe Blaise Pascal explique que, statistiquement, il est moins risqué de croire en Dieu que de ne pas croire.
« Vous avez deux choses à perdre : le vrai et le bien, et deux choses à engager : votre raison et votre volonté, votre connaissance et votre béatitude; et votre nature a deux choses à fuir : l’erreur et la misère. Votre raison n’est pas plus blessée, en choisissant l’un que l’autre, puisqu’il faut nécessairement choisir. Voilà un point vidé. Mais votre béatitude ? Pesons le gain et la perte, en prenant choix que Dieu est. Estimons ces deux cas : si vous gagnez, vous gagnez tout; si vous perdez, vous ne perdez rien. Gagez donc qu’il est, sans hésiter. »,

En résumé …
si on parie sur l’existence de Dieu et qu’il existe, on va au paradis (cool)
si on parie sur l’existence de Dieu et qu’il n’existe pas, on ne va nul part (pas cool)

si on parie sur la non existence de Dieu et qu’il existe, on va en enfer (vraiment pas cool)
si on parie sur la non-existence de Dieu et qu’il n’existe pas, on ne va nul part (pas cool).

Il est donc moins risqué de croire.

Au poker, on parle de stratégie Minimax où l’on choisit la solution avec la plus petite perte maximale.

Dans la même idée, c’est ce qui motive la participation aux jeux de hasard.
Si je joue, je peux ne pas gagner.
Si je ne joue pas, je suis sûr de ne pas gagner.

…l’origine de l’expression « An de Grâce ».

Posted in Etymologie, Histoire, Religion on 12 janvier, 2009 by morteau

Pendant longtemps, on a cru que l’expression signifiait « année de survie » (à l’Apocalypse qui aurait du se produire en l’an 1000.)
Toutefois, on sait aujourd’hui que cette peur de l »Apocalypse est une invention des historiens du XIXème siècle. De plus, l’expression n’est attestée que depuis le XIVème siècle.
C’est tout simplement une référence à la naissance du Christ.

…l’origine des « DreadLocks » des Rastas.

Posted in Afrique, Caraïbes, Mode, Religion on 11 janvier, 2009 by morteau

Mouvement religieux né dans les années 30 en Jamaique, le rastafarisme s’inspire de nombreuses références bibliques. L’une des principales est le le vœu de Nazarite (Livre des Nombres), qui impose ne pas consommer de viande, de produit de la vigne, de ne pas se retrouver en présence d’un mort et …de ne pas se couper, ni se coiffer les cheveux. C’est ce qui entraîne l’apparition de dreadlocks, littéralement « boucles de la crainte »( du Seigneur.


Ces « dreads » que les rastas roulent dans un tam (bonnet) sont aussi une référence à la crinière du lion, symbole de l’empereur Sélassié.

…qui sont les Béguines.

Posted in Religion, Uncategorized on 9 janvier, 2009 by morteau

Apparues au XIIème siècle en Flandres, les béguines étaient des femmes  vivant en communauté religieuses, mais sans être rattachées à un ordre monastique.

Ces premières femmes émancipées et cultivées n’avaient aucune règle à suivre et n’étaient même pas obligées de faire voeu de chasteté. Certaines étaient même mariées et dirigeaient des entreprises.

Installées dans des « béguignages », elles furent souvent persécutées par l’Eglise.

En 1998, une communauté de néo-béguines a vue le jour en Allemagne.

http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9guinage

…ce qu’est un frère lai.

Posted in Religion on 6 janvier, 2009 by morteau

C’est un frère laïc, qui n’a pas reçu les sacrements. Certains d’entre eux, les frères convers, vivaient au monastère dont ils géraient les tâches matérielles. D’autres rattachés à aucun ordre refusaient la « facilité » de la vie au  monastère et vivaient au milieu du monde réel, prêchant et mendiant.

Source : Un Monde sans fin de Ken Follet.

…les similitudes entre le Dieu Mithra et Jésus.

Posted in Religion with tags on 3 janvier, 2009 by morteau

Datant de 600 avant Jésus Christ et originaire de Perse, le culte de Mithra devint très populaire à Rome au 1er siècle, en particulier chez les soldats.

Né d’une vierge, un 25 décembre,  Mithra était l’incarnation sur terre du dieu Mazda, avait semble-t-il 12 apôtres et rejoignit le ciel à 36 ans.

Les Mithraistes priaient le dimanche et croyaient eux aussi au baptême, à la réssurection, au paradis et et à l’enfer.

Explications ?
1- Il est fort possible que les Hebreux déportés à Babylone au 7ème siècle avant JC aient été influencés par leurs « maîtres » qui croyaient en Mazda.

2- Mithraisme et Christianisme étaient en concurrence au début de notre ère. Constantin, le premier empereur chrétien a probablement mélangé volontairement les deux histoires pour « réconcilier » tout le monde et faire triompher le christianisme.

http://webspace.ship.edu/cgboer/romanempire.html