Archive for the Philosophie Category

…ce que font les adeptes du freeganisme.

Posted in Philosophie, Uncategorized on 21 mars, 2009 by morteau

Mot valise composé de Free et de Vegan (une philosophie interdisant l’usage des animaux pour la nourriture et les vêtements), le Freeganism est un mouvement militant anticonsumériste. Né en 1999, ce mouvement se caractérise notament par la récupération de la nourriture dans les poubelles des Supermarchés.

…que les Francs-Maçons ajoutent 3 points à leur signature.

Posted in Philosophie on 18 mars, 2009 by morteau

Très secrets, les Francs Maçons ont quelques signes de reconnaissance pour se repérer entre « frères » (poignée de main particulière, certains gestes). Beaucoup, trop connus des profanes sont tombés en désuétude mais les 3 points, souvent en pyramide sont encore aposés à côté de la signature. cette manière de signer est utilisée aussi par des membres de congrégations religieuses (pour représenter la trinité).

…les anagrammes de Blaise Pascal

Posted in Philosophie, Religion, Sciences on 18 février, 2009 by morteau

En 1658, Louis de Montalte publie les Provinciales, pamphlet contre les jésuites et plus grand succès littéraire du siècle. La même année Amos Dettonville invente le Calcul Intégral et le philosophe Salomon de Tultie peaufine ses pensée.

Il s’agit en fait du même homme, Blaise Pascal et de 3 anagrammes de LOM TON DIEU EST LA.

ce qu’est « le pari de Pascal ».

Posted in Mathématiques, Philosophie, Religion on 29 janvier, 2009 by morteau

Ce raisonnement du mathématicien et philosophe Blaise Pascal explique que, statistiquement, il est moins risqué de croire en Dieu que de ne pas croire.
« Vous avez deux choses à perdre : le vrai et le bien, et deux choses à engager : votre raison et votre volonté, votre connaissance et votre béatitude; et votre nature a deux choses à fuir : l’erreur et la misère. Votre raison n’est pas plus blessée, en choisissant l’un que l’autre, puisqu’il faut nécessairement choisir. Voilà un point vidé. Mais votre béatitude ? Pesons le gain et la perte, en prenant choix que Dieu est. Estimons ces deux cas : si vous gagnez, vous gagnez tout; si vous perdez, vous ne perdez rien. Gagez donc qu’il est, sans hésiter. »,

En résumé …
si on parie sur l’existence de Dieu et qu’il existe, on va au paradis (cool)
si on parie sur l’existence de Dieu et qu’il n’existe pas, on ne va nul part (pas cool)

si on parie sur la non existence de Dieu et qu’il existe, on va en enfer (vraiment pas cool)
si on parie sur la non-existence de Dieu et qu’il n’existe pas, on ne va nul part (pas cool).

Il est donc moins risqué de croire.

Au poker, on parle de stratégie Minimax où l’on choisit la solution avec la plus petite perte maximale.

Dans la même idée, c’est ce qui motive la participation aux jeux de hasard.
Si je joue, je peux ne pas gagner.
Si je ne joue pas, je suis sûr de ne pas gagner.

…qui était « Ajita à la couverture de poils »

Posted in Inde, Philosophie, Religion with tags , , , , , on 2 décembre, 2008 by morteau

Ajita Kesakamabala (qui veut dire  couverture de poil) est un philosophe indien du 6ème siècle avant JC. Loin d’être un illuminé, le « maître » est l’un des précurseurs du matérialisme et de l’athéisme.

Etonnant pour l’époque, il a inspiré la doctrine de l’école Lokayata :

1- L’existence humaine n’est qu’une composante temporaire entre les 4 éléments terre-eau-feu-vent.

2- Il n’y a pas de vie avant la vie ni après la mort. Pas de paradis. Pas d’enfer.

3-Il faut profiter de la vie présente

4-L’absence de croyance n’exclut pas l’existence d’un code moral pour vivre ensemble.

Bizarrement ses écrits ont été détruits par les prêtres et on ne connait sa philosophie que par les arguments de ceux qui s’y opposèrent ! Et il ne reste aucune explication sur la couverture de poils !

…ce qu’est  » le rasoir d’Occam »

Posted in Philosophie, Sciences on 24 novembre, 2008 by morteau

Attribué au moine franciscain anglais du 14ème siècle, William d’Occam, ce principe explique que :
« les entités ne devraient pas être multipliées sans nécessité.

Pour les non scientifiques ou non philosophes, ce « principe » peut se résumer ainsi :

« quand on a deux théories en compétition qui permettent de prédire exactement les mêmes choses, celle qui est la plus simple est la meilleure. »
En résumé « dans le doute, entre deux possibilités, choisissez la plus simple ».


http://www.charlatans.info/rasoir_occam.shtml