Archive for the Japon Category

le phénomène yaoi venu du Japon.

Posted in Japon, Polissonneries on 5 mai, 2009 by morteau

Le yaoi , yama nashi, ochi nashi, imi nashi ( « Pas de montagne, pas de chute, pas d’histoire ».) est une catégorie de manga mettant en scène des relations homosexuelles entre héros masculins.

S’il existe des yaois originaux, beaucoup de fanzines yaois s’amusent à inventer des aventures  homosexuelles entre personnages de fiction célèbres comme Harry Potter, Frodon et ses amis etc..

http://www.yaoi-fic.com/

…le phénomène pachinko au Japon

Posted in Japon, Uncategorized on 9 avril, 2009 by morteau

Le Pachinko est l’un des loisirs favoris des Japonais. Mélange de machine à sous et de flipper, ce jeu consiste à envoyer des billes dans un appareil vertical. Les billes retombent, gênées par des petits plots. En fonction de la sortie qu’elles empruntent, ces billes  déclenchent un Jackpot et permettent de gagner d’autres billes (pour rejouer ou à échanger contre des lots).

Il existent plusieurs milliers de salons Pachinko au Japon. La plupart serait contrôlé par les Yakusa (mafia japonaise).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pachinko

pachinko

…ce qu’est le bimi.

Posted in Cuisine, Japon on 24 mars, 2009 by morteau

Créé par une société japonaise en 2002, le Bimi est un nouveau légume, croisement naturel entre le brocoli et le chou chinois.
bimi

Plus tendre que le broccoli, le bimi a un petit goût se rapprochant de l’asperge.
Le bimi est cultivé au Kenya, au Maroc, en Egypte et au Guatemala.

…ce que sont les chindogu au Japon.

Posted in Japon on 11 mars, 2009 by morteau

Le chindogu est l’art des inventions inutiles comme la fourchette à moteur pour enrouler les spaghettis ou les parapluies pour chaussure. Très développée au Japon, cette pratique obéit à une dizaine de règles très précises.

chindochindo2

Voici la Traduction disponible sur wikipedia.

  1. Un chindogu ne doit pas être conçu pour un véritable usage. Il doit être d’un point de vue pratique quasiment inutilisable.
  2. Un chindogu doit exister. Même si on ne peut pas l’utiliser réellement, le chindogu doit physiquement exister.
  3. Chaque chindogu doit véhiculer l’idée d’une certaine anarchie, et avoir été créé dans une certaine anarchie. Les chindogu sont des objets créés par l’homme mais qui se sont affranchis du concept d’utilité. Ils représentent la liberté de penser et d’agir; la liberté de défier l’ancienne et suffocante dominance de l’utile; la liberté d’être (presque) inutile.
  4. Les chindogu sont conçus pour la vie quotidienne. Il doit être compris par tout le monde, et partout. Le chindogu est une forme de communication non verbale. Les inventions extrêmement spécifiques ou techniques ne sont pas classables comme chindogu.
  5. Les chindogu ne sont pas vendus. Les chindogu ne sont pas faits pour être vendus ou achetés.
  6. L’humourne doit pas être la seule motivation de création un chindogu. La création d’un chindogu est à la base une activité de « résolution de problème ». L’humour est simplement le co-produit de la découverte d’une solution élaborée et/ou non conventionnelle à un problème qui n’était pas nécessairement contraignant.
  7. Le chindogu n’est pas de la prpagande. Un chindogu est innocent. Il est fait pour être utilisé, même s’il ne le sera pas. Il ne doit pas être créé comme un commentaire pervers ou ironique de la condition humaine.
  8. Un chindogu ne peut être tabou. Il ne doit pas être vulgaire, ni porter atteinte à une créature vivante.
  9. Un chindogu ne peut être breveté. Les chindogu sont offerts au monde entier. Ils ne sont donc pas des idées pouvant être protégées, placées sous copyrights  brevetées, collectionnées ou possédées. Comme le disent les espagnols : « Mi chindogu, es tu chindogu ».
  10. Un chindogu ne doit causer aucun préjudice.

…l’Irezumi,le tatouage des yakusas.

Posted in Japon, Uncategorized on 8 février, 2009 by morteau

Les tatouages rituels existent depuis plus de 2000 ans au Japon.

Qu’il s’agisse de revendiquer l’appartenance à un clan (samuraï) à une corporation (pompiers) ou un groupe  (geisha), le tatouage était utilisé au japon comme un marqueur social. Vers le XVIIIème siècle, il fut spécifiquement utilisé pour marquer les criminels.

L’iruzemi est un peu à part. C’est le tatouage traditionnel des yakusas (mafia japonaise), très douloureux, servant de rite d’initiation.
75% des yakusas sont tatoués, certains sur l’ensemble du corps.

Ce tatouage également répandu chez les prostituées a très mauvaise réputation. Les tatoués sont donc interdits dans certains établissements de bain. Les repentis subissent de très couteuses et très douloureuses opérations pour se faire retirer leur tatouage.

…le principe du Kigurumi.

Posted in Japon, Jeu et jouet, Mode on 15 janvier, 2009 by morteau

Le kigurumi est une pratique (parfois fétichiste) qui consiste à se déguiser en personnage de dessin animé ou en animal (et parfois les deux en même temps).  Et comme de nombreuses idées « originales », le kigurumi nous vient du…Japon.

kigurumi1

kigurumi-animals

…ce qu’est un zentai.

Posted in Japon, Polissonneries on 4 janvier, 2009 by morteau

Cette combinaison ultra moulante en elasthane, contraction de zenshin taitsu (« corps tout entier « zentai1en japonais), est à l’origine utilisée en danse ou au cinéma (pour être invisible sur les fonds de couleur).

Cette seconde peau est également devenue un objet de fantasme. Ouvert au niveau des yeux ou de la bouche, ou totalement aveugle, il est utilisé dans des caresses lascives.

zentai

…la signification de la marque de sport ASICS

Posted in Economie, Japon, Sport on 1 janvier, 2009 by morteau

C’est l’acronyme de Anima Sana In Corpore Sano (Une âme saine dans un corps sain).

Un nom latin pour un équipementier sportif  japonais.

…pourquoi le Wagyu est considéré comme le caviar de la viande.

Posted in Cuisine, Japon on 31 décembre, 2008 by morteau

Wagyu veit dire beuf japonais…en japonais. C’est à la fois une race, le boeuf de Kobe réputée pour son calme, et un mode d’élevage très strict, avec introduction de bière dans l’alimentation et massage au saké.

Un kilo de wagyu coûte jusqu’à 300 euros (en 2008, il n’y avait qu’un seul éleveur en France). D’après les connaisseurs, c’est une viande très persillée (parsemée de petits filaments de graisse)  avec un goût de noisette.

http://www.linternaute.com/actualite/depeche/afp/26/603965/le_wagyu_caviar_de_viande_venu_du_japon_eleve_au_fin_fond_de_l_aisne.shtml

…ce qu’est le Karoshi.

Posted in Japon, Vocabulaire on 20 novembre, 2008 by morteau

Ce mot japonais signifie « mort par sutravail ». Il s’applique aux arrêts cardiaques causés par le stress, le surmenage et la fatigue extrème liés à un travail excessif.

Aux USA on parle de Burn Out.

L’équivalent pour les étudiants se tuant à la tâche pour obtenir un diplôme s’appelle le Gakurekibyo.