Archive for the Etymologie Category

…l’origine du mot « interim »

Posted in Etymologie on 2 mai, 2009 by morteau

Interim est un adverbe latin qui veut dire « pendant ce temps là ».

…le sens de l’adjectif « congru ».

Posted in Etymologie, Histoire on 25 avril, 2009 by morteau

Congru vient du latin congruus (convenable). Cet adjectif est surtout utilisé dans l’expression « portion congrue », signifiant « part minimum » et faisant référence à l’ancienne fiscalité éclésiastique.

Sous l’Ancien Régime, les Français payaient la dîme ( en gros, un impôt équivalent à 10% de leur revenus) à l’Eglise. Un « décimateur » était chargé de percevoir cet impôt. Toutefois, il ne reversait qu’une partie de ce qu’il récoltait au clergé. C’était la fameuse « portion congrue ».

…l’étrange origine du mot catimini.

Posted in Etymologie on 15 avril, 2009 by morteau

Avant de signifier « en cachette », les catiminis désignaient les menstrues féminines. L’étymologie est également étonnante puisque que catimini vient du grec katamenios (kata = catastrophe et menios=mois).

l’origine du mot paparazzi.

Posted in Cinéma, Etymologie on 30 mars, 2009 by morteau

Le mot a été inventé « indirectement » en 1959 par Fellini. Dans le film la Dolce Vita , un photographe aux méthodes peu recommandables a pour nom propre Paparazzo. Et Paparazzi est le pluriel de Paparazzo.

…ce qu’est l’aptonymie.

Posted in Etymologie on 27 mars, 2009 by morteau

Ce néologisme créé au Québec du lation apt (approprié) et du grec onoma (nom).

Il désigne les personnes dont le nom de famille a un rapport direct avec leur profession ou leur talent.

Comme Edith Cresson, ministre de l’agriculteur, Jacques Delors, ministre des finances, le Docteur Souffran (proctologue…).

…l’origine de l’expression « aller de conserve ».

Posted in Etymologie on 23 mars, 2009 by morteau

Si on lui préfère aujourd’hui l’expression « aller de concert » plus harmonieuse, la formule d’origine était bien « aller de conserve » et surtout naviguer de conserve.

Il s’agissait pour les bateaux de se déplacer en convoi pour se conserver (protéger) mutuellement.

…l’origine de l’expression « peau de chagrin ».

Posted in Etymologie, Littérature on 16 février, 2009 by morteau

Ce qui se réduit comme une peau de chagrin est quelque chose qui diminue jusqu’à atteindre une quantité minimale (plus petit, il n’y a pas).

L’expression n’a rien à voir avec la tristesse et les pleurs.
Le chagrin est en fait une sorte de cuir fait à partir de la peau de croupe d’un cheval ou d’un âne (le chagrin en turc).

L’expression est née d’un roman (un peu fantastique) de Balzac , « La peau de chagrin », dans lequel, un jeune homme ruiné se voit offrir un morceau de chagrin aux pouvoirs magiques. Quand il le frotte, ses voeux sont excaucés. Mais quand, à force de frottements, la peau disparaîtra, il mourra.
Il doit donc choisir entre une vie merveilleuse mais courte ou une vie modeste et longue.

…l’origine du mot « Blues »

Posted in Etymologie, Musique, USA on 4 février, 2009 by morteau

C’est  une forme raccourcie de « to have the Blue Devils » qui en Anglais signifie « être mélancolique », broyer du noir.

Au Moyen-Age, ces démons bleus étaient accusés de rendre les gens tristes.

…l’origine du mot Quiz.

Posted in Etymologie, Télévision on 30 janvier, 2009 by morteau

Ce mot anglais est dérivé de la locution latine « qui es » (Qui êtes-vous ?), première question posée lors des examens oraux en latin.

…l’origine du mot « Geek » désignant (entre autres) les surdoués de l’informatique.

Posted in Etymologie, Technologie on 28 janvier, 2009 by morteau

Utilisé aujourd’hui pour désigner des passionnés (vraiment calés) d’informatique, de jeux vidéo etc…le terme désignait il y a encore peu de temps les programmeurs informatiques prenant un plaisir pervers à écrire du code source.

Ce terme de Geek est proche du terme Freak (monstre de foire). Il désignait les artistes réalisant des exploits bizarres (et souvent écoeurants) comme arracher une tête de poulet avec les dents ou manger du verre.

Le terme Geek n’est pas nécéssairement péjoratif. Il peut même être « admiratif ». Le Geek est socialement intégré.

Ce n’est pas le cas du Nerd, qui lui, a développé ses talents techniques parce que personne ne s’intéressait à lui. Toute sa vie est polarisée sur la techno. C’est pourquoi en Français on parle aussi de « polar ».