…l’Irezumi,le tatouage des yakusas.

Les tatouages rituels existent depuis plus de 2000 ans au Japon.

Qu’il s’agisse de revendiquer l’appartenance à un clan (samuraï) à une corporation (pompiers) ou un groupe  (geisha), le tatouage était utilisé au japon comme un marqueur social. Vers le XVIIIème siècle, il fut spécifiquement utilisé pour marquer les criminels.

L’iruzemi est un peu à part. C’est le tatouage traditionnel des yakusas (mafia japonaise), très douloureux, servant de rite d’initiation.
75% des yakusas sont tatoués, certains sur l’ensemble du corps.

Ce tatouage également répandu chez les prostituées a très mauvaise réputation. Les tatoués sont donc interdits dans certains établissements de bain. Les repentis subissent de très couteuses et très douloureuses opérations pour se faire retirer leur tatouage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :