…ce qu’était un « pas d’armes ».

Moins connu et moins violent que le Tournoi, le Pas d’armes était une épreuve d’entraînement et de spectacle de chevalerie.

Il consistait pour un homme seul ou un petit groupe à défendre un passage (le pas), comme un pont ou un gué, face à une troupe plus importante.
Parfois scénarisés (dans l’esprit légende Arthurienne), ces défis se déroulaient soivent sur de vrais passages, avec de vrais morts et de vrais prisonniers. Ils permettaient ainsi aux nobles anglais et français de continuer à se battre pendant les trêves de la Guerre de Cent ans.

Très en vogue aux XIV ème et XVème siècles, le pas d’armes avait ses vedettes comme le Chevalier Jacques de Lalain (1421-1453);

Parmi les Pas d’armes célèbres, on peut citer :

Le Pas du Pont D’Orbigo (1434, sur la route de Saint Jacques de Compostelle, pour distraire les nobles pélerins).
http://www.saint-jacques.info/suero.htm
Le Pas de l’Arbre de Charlemagne près de Dijon (1443)
Le Pas de la Bergère de Tarascon (1449)
Le Pas de Saumur (qui se solde par plusieurs morts en 1446)
Le Pas du Château de Sandrincourt (qui fit l’objet de riches enluminures en 1493)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :