…la formation de l’imparfait du subjonctif.

Quels que soient le verbe et le groupe, on prend comme base la 3ème personne du singulier au passé simple, à laquelle on ajoute toujours les mêmes terminaisons.

Savoir
(il sut)

que je susse
que tu susses
qu’il sût
que nous sussions
que vous sussiez
qu’ils sussent

chanter
(Il chanta)

que je chantasse
que tu chantasses
qu’il chantât
que nous chantassions
que vous chantassisez
qu’ils chantassent.

Aujourd’hui, l’imparfait du subjonctif n’est utilisé que dans des textes littéraires. L’usage systématique du présent est considéré comme correct…mais c’est moins rigolo.

…qu’elles pétassent, c’est plus sympa qu’elles pètent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :